Deux jours avec… Gilles Clément

PROGRAMME DU 8 ET 9 OCTOBRE

Samedi 8 octobre

10h00-12h30 au Tiers-lieu Le Sonneur : Faisons le point : où en sont les concepts que développe Gilles Clément depuis 40 ans ?
Puis débat autour du film d’Olivier Comte « Le jardin en mouvement ».

Buffet fermier

14h-16h00 : Nous aimons bien les causeries plus ou moins informelles, où l’intervenant se dévoile, raconte son parcours, ses difficultés et ses réussites, les leçons de la vie et puis, tente de répondre au fameux dyptique (éculé mais riche) : « penser global pour agir local »

16h30-18h00 : Balade commentée dans les jardins, les vergers sauvages et les friches de l’écohameau.

20h00 à la Grange de Montcigoux, conférence-débat sur : « L’opportunisme biologique »

 


Dimanche 9 octobre

Une bonne nouvelle, grâce à un partenariat avec l’association « les amis des livres », la journée du dimanche s’enrichit de nouveaux partenaires, auteurs, pépiniéristes…

et s’insère dans le cadre du Salon du livre nature « La richesse du Vivant »

Elle s’ouvre à un nouveau public et devient gratuite pour tous


9h30 
au Tiers-lieu Le Sonneur : Introduction au thème du jour « La richesse du Vivant … » par Gilles Clément puis à son volet pratique « … à portée de main » avec Charles Cosneau Taddéi et les pépiniéristes Jules Ageneau & Pierre Contamine

10h15 : Table Ronde Le jardin- forêt avec J. Ageneau, participation des auteurs Lucie SaintVoirin, Claire Mauquié, Thierry Thévenin et le témoignage de Gilles Clément

11h45 : Table ronde sur l’autonomie alimentaire avec les auteurs. autrices Sabine Becker et Claire Mauquié et François Rouillay. Contribution de Pierre Contamine « Les fruits sauvages comestibles » et d’Aurélie Fromentière « Les légumes perpétuels »

14h : Le « Projet Koridori », présenté par Christine de Neuville, maire de Vicq-sur-Breuilh. Ou comment un projet d’élus sur la bio diversité, en lien avec le dérèglement climatique, devient un projet communal, avec Ch. Cosneau Taddéi & Gilles Clément en grand témoin

15h : Débat ouvert « La geste du vivant » par Aline Bergé, Maître de conf. à la Sorbonne, accompagnée du Pr Jean Mottet et de Gilles Clément

16h : Table ronde sur « Quel avenir pour nos insectes communs?» animée par Vincent Albouy appuyé par Valérie et Philippe Boudier de l’association « 1000 et une abeilles »

17h : Conférence « Comment faire évoluer nos agrosystèmes pour mieux s’adapter au changement climatique»
de Charles Cosneau Taddei, designer en permaculture

 

 

Participation aux frais

Tarif : 30€ (journée du samedi)
Revenus modestes et adhérents au Sonneur : 20€
Gratuité jusqu’à 15 ans

Limité à 50 personnes adultes (sauf pour la conférence-débat à Montcigoux)

Buffet fermier de samedi et dimanche midi : 12€/pers + boissons

Renseignements et contact : cap-pl@ecomail.fr, 0553 525 007

 

RÉSERVATION OBLIGATOIRE

Réservation à adresser par courrier à :
CAP P-L « Deux jours avec… »,
Hameau de Froidefon
24450 St Pierre-de-Frugie

Ou par mail à cap-pl@ecomail.fr ou par téléphone au 0553 525 007

Précisez :
– vos nom, prénom, téléphone, mail, le nombre de personnes adultes et jeunes,
– si vous participez le samedi / le dimanche les deux jours
– le nombre de buffets-fermiers le samedi et/ou le dimanche

Pour valider votre réservation, envoyez un acompte de 10€ par adulte.
Par chèque à l’ordre de Asso CAP P-L (encaissement après le 24/09/22)
• Ou par virement : IBAN FR76 1871 5001 0108 0019 3083 105

 

PRÉSENTATION DE GILLES CLEMENT

Qui est Gilles Clément ? 

Après une formation comme ingénieur horticole (1967) et comme paysagiste (1969) à l’Institut national d’horticulture et du paysage à Angers, il enseigne depuis 1979 à l’Ecole nationale du paysage de Versailles, en parallèle de son activité de concepteur. Il a beaucoup voyagé à travers le monde, en particulier dans l’hémisphère austral, où il a étudié la flore des milieux soumis à des climats-limites.

En 1977, il s’installe à Crozant, dans la Creuse. Il a consacré en 1991 un livre, La Vallée, à son jardin-maison, caché au fond d’un vallon.

Son intervention au Parc André Citroën à Paris, inauguré en 1992, l’exposition spectaculaire sur Le Jardin planétaire dont il a été commissaire en 1999 à la Grande halle de la Villette et ses nombreux écrits, qui constituent une œuvre à la fois théorique et littéraire, l’ont rendu célèbre auprès du grand public.

Les grands traits de sa pensée

Gilles Clément est l’auteur de plusieurs concepts qui ont marqué les acteurs du paysage depuis plus de trente ans, dont notamment :

• le « jardin en mouvement » « faire le plus possible avec la vitalité de la nature, le moins possible contre » ;

• le « jardin planétaire » ; nous vivons sur une planète qui est ou peut être une sorte de jardin sans mur mais néanmoins fini : l’enclos planétaire, qui n’est autre que la biosphère (…)

• le « Tiers paysage ».

Ces concepts découlent de l’observation qu’un paysage naturel n’est jamais figé, que les espèces et les gènes doivent circuler.

Gilles Clément est aussi favorable au « métissage » des espèces, qu’il appelle plutôt « brassage », et qui s’est tissé au fil des âges. D’où cette idée de jardins et de forêts planétaires qu’il cultive en protecteur, considérant avec une même bienveillance les « herbes folles » qui tentent de pousser sur les pavés des villes et les essences les plus rares plantées dans les jardins de prestige.

Il intègre la globalisation du monde actuel par la « planétarisation » de la terre comme jardin, c’est-à-dire comme lieu de vie : « Je voudrais montrer la diversité extrême de ce qui existe sur la planète ».

Principaux ouvrages :

Dans une bibliographie riche d’une cinquantaine de titres, nous conseillons arbitrairement  :

• Notre-Dame-des-Plantes  (Bayard 2021) 

• Manifeste du tiers paysage  (Edit. Du Commun 2020)

• Nuages (Sens et Tonka 2021)

• Un jardin pour demain avec V. Gravé (Cambourakis 2017)

• Le jardin en mouvement (Edit. Après 2016)

• Un grand jardin avec V.Gravé (Cambourakis jeunesse 2016)

• Eloge des vagabondes (R. Laffont 2014)

• Une brève histoire du jardin (Edit. Du 81 2020)

• A-t-on déjà vu un nomade pressé ? Avec Th.Fontaine (Dis voir 2021)

 

« Ne nous y trompons pas, quels que soient son usage et sa finalité, le paysage est toujours, d’abord, le produit d’une politique. Aucun paysage n’est lâche. Ni neutre. » 

Wendell Berry

Date

08 Oct 2022

Heure

10 h 00 min - 18 h 00 min

Lieu

Tiers lieu Le Sonneur
CAP Perigord Limousin

Organisateur

CAP Perigord Limousin
Téléphone
0553 525 007
Email
cap-pl@ecomail.fr

Laisser un commentaire

Go to Top